Strass Syndicat du travail sexuel - TravailleurSES du sexe en lutte !

SAINT NIZIER 1975-2015 : 40 ANS DE LUTTES

Il y a 40 ans, naissait ce qui allait devenir l’événement fondateur du mouvement des travailleurSEs du sexe : révoltées par une répression grandissante qui les envoyait en prison pour simple présence sur la voie publique, les prostituées de Lyon occupaient dès le 2 Juin l’Eglise Saint-Nizier, pour protester contre ces arrestations.

Très vite, le mouvement pris de l’ampleur, et d’autres Eglises furent occupées, jusqu’à Londres où naquit alors le English Collective of Prostitutes.

40 ans plus tard, les travailleuses du sexe sont toujours victimes de la répression quotidienne et d’une stigmatisation croissante.

40 ans plus tard, non seulement le délit de racolage instauré en 2003 n’est toujours pas abrogé, mais une proposition de loi visant à renforcer cette répression, notamment en pénalisant les clients des travailleurSEs du sexe, va prochainement être débattue à l’Assemblée Nationale.

Cela fait pourtant 40 ans que nous rappelons que la répression, loin de nous sauver, ne fait que favoriser notre exploitation.

40 ans que malgré la stigmatisation, nous prenons la parole pour dénoncer les violences dont nous sommes victimes, au premier rang desquelles les violences policières.

40 ans qu’à rebours de tous les discours à notre encontre arguant de notre incapacité, nous nous organisons et luttons pour nos droits !

Parce que 40 ans après, nous en sommes toujours là, nous vous invitons à joindre la manifestation pour les droits des travailleuses du sexe, le 2 Juin, au départ de la Place Saint-Nizier à 14h, pour exiger avec nous :

– la fin de la répression du travail sexuel : abrogation du délit de racolage, abrogation des lois sur le proxénétisme, abandon du projet de pénalisation des clients, abrogation des arrêtés municipaux anti-prostitution

– la régularisation de touTEs les travailleurSEs sans papier.

– la revalorisation des aides sociales, notamment à destination des mères isolées et des étudiantEs

– la dépathologisation des transidentités, et l’interdiction de la discrimination fondée sur l’identité de genre

 

à l’appel du STRASS-Syndicat du travail sexuel, Cabiria, Frisse, Lesbian and Gay Pride de Lyon, Moove Lyon

Pour nous contacter

STRASS, Syndicat du Travail Sexuel
c/o Act Up-Paris
8 rue des Dunes
75019 PARIS

contact@strass-syndicat.org

Permanence POUR LES TRAVAILLEUR-SE-S DU SEXE tous les jeudis de 17h à 21h dans nos locaux à Paris.

La Permanence sera fermée à partir du  jeudi 3 août 2017. Elle ouvrira à nouveau ses portes le jeudi 31 août 2017 à 17H.

Nous contacter en cas de violences : violences@strass-syndicat.org

Paypal

LikeBox Facebook

TL Twitter