Strass Syndicat du travail sexuel - TravailleurSES du sexe en lutte !

Rafle à Boulogne : stop aux politiques racistes

Nous apprenons à l’instant qu’une rafle a été menée, ce mercredi 19 novembre au soir au Bois de Boulogne. Il semblerait d’après nos premières informations que les forces de l’ordre visaient essentiellement à trouver des travailleuses sans-papier.

Alors que les personnalités politiques socialistes de tous les niveaux, ministres, parlementaires, maires, se vantent quotidiennement de leurs bonnes intentions à l’égard des travailleuses du sexe qu’ils prétendent sauver via leurs soutien aux associations abolitionnistes, nous constatons, une fois de plus, que la seule politique que mène ce gouvernement à l’égard des travailleuses du sexe est une politique répressive raciste incompatible avec l’émancipation des femmes et des travailleur-se-s. 

Régulièrement, les autorités organisent de telles rafles sur les travailleur-se-s du sexe, dans le silence complice des associations abolitionnistes et des partis qui les soutiennent. 

Face à ce silence, le STRASS ne cessera de dénoncer les expulsions de travailleur-se-s du sexe, et plus généralement les politiques répressives et racistes de l’Etat français. 

Le STRASS exige également la libération immédiate des travailleuses du sexe arrêtées !

STOP AUX EXPULSIONS ! DECRIMINALISATION DU TRAVAIL SEXUEL !


Contac presse : Cadyne Senac : 07 60 42 51 80

Pour nous contacter

STRASS, Syndicat du Travail Sexuel
c/o Act Up-Paris
8 rue des Dunes
75019 PARIS

contact@strass-syndicat.org

Permanence POUR LES TRAVAILLEUR-SE-S DU SEXE tous les jeudis de 17h à 21h dans nos locaux à Paris.

La Permanence sera fermée à partir du  jeudi 3 août 2017. Elle ouvrira à nouveau ses portes le jeudi 31 août 2017 à 17H.

Nous contacter en cas de violences : violences@strass-syndicat.org

Paypal

LikeBox Facebook

TL Twitter