Strass Syndicat du travail sexuel - TravailleurSES du sexe en lutte !

Vends ta culotte, et paye ta transphobie !

Il y a quelques semaines, la plateforme en ligne “Vends ta culotte” suspendait le compte d’Icy Diamond, travailleuse du sexe membre du STRASS, en raison de son identité de genre: “Pour le moment, il n’est pas possible de s’inscrire sur VTC en tant que fille/vendeuse si vous avez un sexe masculin”.

Nous dénonçons le caractère discriminant de cette exclusion puisque Vends ta culotte a choisi de ne pas respcter l’identité de genre d’Icy Diamond. La politique de cette plateforme répond à un principe misogyne. Chez Vends ta culotte, on contrôle l’identité des femmes et on leur dit comment être une véritable femme. Cette misogynie réduit la diversité et la complexité des trajectoires et identités des femmes à un seul organe.

Sur Vends ta culotte, pour être inscrites, les travailleuses du sexe doivent envoyer un justificatif d’identité. Ces mesures sont prises pour s’assurer que les personnes sont majeures. Pourtant, la plateforme ne considère ces justificatifs que lorsque les travailleuses du sexe sont cisgenres et traite les personnes trans comme de potentielles “escrocs”.

Lorsque Icy Diamond a été bannie de la plateforme, de nombreuses camgirls, par solidarité, ont fait grève en suspendant leurs ventes. Aussitôt, Vends ta culotte les a bannies à leur tour afin d’étouffer l’affaire. Les travailleuses du sexe n’auraient pas le droit de contester les mauvaises pratiques d’une plateforme. Pas le droit de critiquer la plateforme lorsqu’il y a des retards de paiement. Aucune marge de manœuvre pour exercer un contre-pouvoir. Il serait tant que les plateformes justifient leurs marges.

Les plateformes qui mettent en relation les personnes qui proposent un service et des clients, pour toutes les autres branches conservent en moyenne, 25 % de bénéfices. Pourquoi quand il s’agit de services sexuels, les plateformes prennent de 30 % à 70 % de bénéfices? Pourquoi les bénéfices produits par les camgirls.boy/vendeu.r.se.s ne sont-il pas redistribués en proposant des services de sécurité gratuits pour que leur conditions soient plus sereines ? Pourquoi y a-t-il toujours des retards de paiement sur VTC? Comment peut-on justifier une telle marge si les conditions de travail sont telles?

Icy Diamond a décidé de porter plainte contre Vends ta culotte et nous nous portons partie civile à ses côtés. Nous espérons qu’elle obtiendra réparation et que son action invitera nos collègues à ne plus se laisser invisibiliser et exclure. La lutte contre la transphobie est une de nos priorités et nous ne pouvons pas supporter de voir n’importe quel.le collègue la subir.

STRASS & ACCEPTESS-T

Pour nous contacter

STRASS, Syndicat du Travail Sexuel
c/o Acceptess-T
39 bis Boulevard Barbès
75018 PARIS

contact@strass-syndicat.org

 

PERMANENCE DU STRASS

Nous vous accueillons tous les lundis de 16h00 à 20h00 dans les locaux d’Acceptess-T :

39 bis Boulevard Barbès Paris 18

M° Barbès, ligne 4 –

L’étage et le code d’accès des locaux vous seront communiqués en appelant au :
01 42 29 23 67
ou au
07 60 42 51 80

La permanence est exclusivement réservée aux TravailleurSEs Du Sexe. Elle met à votre disposition un espace de santé sexuelle et elle vous permet de venir parler de vos difficultés. C’est également un lieu de convivialité où s’invitent les discussions de toutes sortes, les colères ou les fou rire autour d’amuses gueules et de rafraichissements.

DépriméE ou bout en train, TDS de tous horizons et tout corps d’activité, vous êtes bienvenuEs… N’hésitez pas.

 

 

 

Nous contacter en cas de violences : violences@strass-syndicat.org

Paypal

LikeBox Facebook

TL Twitter