Strass Syndicat du travail sexuel - TravailleurSES du sexe en lutte !

Marseille – Projection de Empower et meeting du Strass

Le Strass, Syndicat du travail Sexuel vous invite
au théâtre de l’oeuvre, 1 Rue Mission de France, 13001 Marseille
ce Samedi 2 Novembre à partir de 20 h

Pour la projection d’ EMPOWER
réalisée par Marianne Chargois

Suivie d’une analyse/débat sur le contexte législatif en France et les discriminations croisées ouvriront une réflexion sur les violences physiques et structurelles faites aux travailleuses du sexe, les plus précaires, notamment l’exposition accrues aux violences et au VIH.

Par Juan Florian de AIDES et STRASS, Christine, référente du Projet Jasmine, Eva Vocz du STRASS et la participation de Nicola Mai.

Événement Facebook

Empower- Perspectives de travailleuses du sexe est une série de trois portraits de travailleuses du sexe aux trajectoires hétéroclites croisant parcours de migration, identités trans, féminisme, lutte contre le VIH, lutte contre la précarité et les discriminations.

Entremêlant parcours personnels, analyses politiques, et stratégies de résistance collective, Aying, Giovanna Murillo Rincon, et Mylène Juste mènent un véritable plaidoyer pour le droit des minorités. Il s’agit donc d’une parole précieuse et d’un document rare. En effet, la réalisatrice Marianne Chargois, elle même travailleuse du sexe, a pu, de ce fait, travailler dans une complicité active avec les protagonistes.

Réalisé dans un processus Not About Us Without Us, il évite ainsi les dispositifs d’objectification et
met à l’honneur les paroles, combats et engagements des travailleuses du sexe.

Marianne Chargois est travailleuse du sexe, performeuse, membre active du STRASS (le Syndicat du travail sexuel).

Ses projets, écrits et performés, lient expériences personnelles, recherche artistique, et analyses féministes et politiques autour du Sex working. Parallèlement à ses activités de dominatrice, elle se produit en danse contemporaine, a créé avec Matthieu Hocquemiller le festival Explicit, Expressions Plurielles du Sexuel (CDN de Montpellier), le festival queer sexualités dissidentes WHAT THE FUCK ? FEST***! avec floZif (Cirque Electrique, Paris) et travaille actuellement à la 2ème édition de SNAP ! Sex workers Narratives Arts & Politics qui aura lieu en Octobre 2020 à Paris.

En 2018, elle initie le projet de visibilités pute Art Whore Connection, réalise son premier film documentaire EMPOWER Perspectives de Travailleuses du sexe et reçoit en 2019 l’award du meilleur film court au Porn Film Festival de Berlin pour les Egouts de l’Hétérosexualité.

En 2018, elle réalise son premier film documentaire EMPOWER Perspectives de Travailleuses du
sexe.

Nicola Mai

Nicola Mai est sociologue et réalisateur, professeur de Sociologie et Etudes migratoires à l’Université Métropolitaine de Londres. Ses publications universitaires et ses films ont pour objet les expériences et perspectives des migrants qui vendent leur corps et leur amour, insérés dans l’industrie globalisée du sexe pour vivre leurs vies. A travers des ethno-fictions expérimentales et des résultats de recherches inédites, Nicola Mai met en cause les politiques qui lisent forcément la migration liée au travail sexuel en termes de trafics, tout en portant l’accent sur la complexité ambivalente des dynamiques d’exploitation et d’auto-affirmation qui sont en jeu. Dans sa Sex Work Trilogy, il explore différentes expériences de rencontres entre la migration et l’industrie du sexe.

En 2014 et 2015, Nicola est au Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES, MMSH/Aix-Marseille Université), de façon à y réaliser le projet Emborders, comparant l’impact des interventions humanitaires ciblant les migrants travailleurs sexuels et les minorités sexuelles en demande d’asile au Royaume-Uni (Londres) et en France (Marseille/Paris) grâce à des protocoles de recherche ciblés et la réalisation de films expérimentaux.

Le Strass

Le STRASS ou Syndicat du TRAvail Sexuel existe depuis 2009 en France. Il a été créé par des travailleurSEs du sexe lors des Assises européennes de la prostitution qui se tenaient alors à Paris ; y étaient rassembléEs des travailleurSEs du sexe, rejointEs par des juristes, des travailleurs sociaux, des sociologues, etc.

Parce que nous, les travailleurSEs du sexe, considérons que le respect des droits fondamentaux d’une personne est le meilleur moyen de favoriser son émancipation, nous nous battons avec le STRASS pour que touTEs les travailleurSEs du sexe aient les mêmes droits que toute personne et toutE travailleurSE. Alors, seulement, nous serons en mesure de nous défendre contre toute atteinte à nos droits.

Le STRASS représente touTEs les travailleurSEs du sexe, quels que soient leur genre ou le type de travail sexuel concerné. Nous somme des prostituéEs (de rue ou indoor), des acteurTRICEs porno, des masseurSEs érotiques, des dominatrices profesionnelles, des opérateurTRICEs de téléphone/webcam rose, des strip-teaseurSEs, des modèles érotiques, des accompagnantEs sexuelLEs, etc.

Le STRASS accorde une attention particulière aux femmes – en adoptant une position féministe fondée sur le droit de chacune de disposer librement de son corps – et aux migrantEs – en adoptant une position critique à l’égard des politiques migratoires qui les mettent en danger.

Informations : Christine – 06.84.56.46.50

Pour nous contacter

STRASS, Syndicat du Travail Sexuel
c/o Acceptess-T
39 bis Boulevard Barbès
75018 PARIS

contact@strass-syndicat.org

 

PERMANENCE DU STRASS

Nous vous accueillons tous les lundis de 17h00 à 20h00 dans les locaux d’Acceptess-T :

39 bis Boulevard Barbès Paris 18

M° Barbès, ligne 4 –

L’étage et le code d’accès des locaux vous seront communiqués en appelant au :
01 42 29 23 67
ou au
07 60 42 51 80

La permanence est exclusivement réservée aux TravailleurSEs Du Sexe. Elle met à votre disposition un espace de santé sexuelle et elle vous permet de venir parler de vos difficultés. C’est également un lieu de convivialité où s’invitent les discussions de toutes sortes, les colères ou les fou rire autour d’amuses gueules et de rafraichissements.

DépriméE ou bout en train, TDS de tous horizons et tout corps d’activité, vous êtes bienvenuEs… N’hésitez pas.

 

 

 

Nous contacter en cas de violences : violences@strass-syndicat.org

Paypal

LikeBox Facebook

TL Twitter